Avant de vous rendre en Guadeloupe, vous devez être en bonne santé de même que durant tout le séjour. Pour cela, peu de temps avant votre départ, vous devez faire les vaccinations qui s’imposent. Si possible, vous pouvez effectuer une visite médicale pour être au mieux de votre forme avant d’y aller. Une fois sur place, il y a aussi un certain nombre de mesures à prendre pour que votre séjour se passe bien. Que ce soit sur le plan de l’hygiène ou de votre santé, ce sont vos habitudes qui détermineront comment se passera votre séjour dans ce petit coin de paradis.

Se préparer avant le départ

Après avoir défini votre programme et votre budget de voyage en Guadeloupe, place maintenant à votre santé. Parmi toutes les infos pratiques Guadeloupe qui vous aideront à bien préparer et bien passer votre séjour, les informations relatives à la santé sont à sérieusement prendre en compte. Ainsi, mis à part les vaccins exigés lors des voyages ainsi que les contrôles médicaux obligatoires, vous pouvez vous-même prendre des initiatives salutaires.

Comme vaccin à prendre, il y a celui contre l’hépatite A à faire 15 jours avant le jour du départ. Il s’agit d’une injection et dont le rappel se fait cinq ans plus tard. Le vaccin antiamaril est également exigé pour tous les voyageurs à l’exception des bébés. Cela concerne essentiellement des personnes qui viennent des pays ayant un risque de transmission de la fièvre jaune. Il en est de même pour des voyageurs qui sont restés plus d’une demi-journée à l’aéroport d’un pays ayant ce risque de transmission.

La Guadeloupe étant avant tout une région tropicale. Dans vos valises doivent impérativement se trouver des habits amples et longs. Vous serez ainsi à l’abri des piqûres des insectes qui pullulent un peu partout. Même si tous les insectes ne sont pas nuisibles, se faire piquer est quand même très désagréable. N’oubliez pas aussi de vous procurer une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour passer la nuit dessous et même la journée parfois.

Pour terminer votre préparation au voyage en Guadeloupe, vous pouvez disposer de matériels de premiers soins dans une petite boite à pharmacie que vous allez emporter avec vous. Passer ensuite chez votre dentiste notamment pour vous faire examiner. Pourquoi ne pas faire également une visite médicale complète pour se savoir en pleine forme avant de partir pour l’archipel aux îles colorées.

Bien se tenir durant le séjour

Lorsque toutes vos dispositions ont été prises et que le voyage s’est bien passé, l’archipel n’est pas le lieu de se laisser aller. En effet, depuis votre arrivée jusqu’à votre départ, la prudence doit être de mise et sur de nombreux plans. Depuis votre logement jusqu’au déplacement en passant par votre restauration, nous vous proposons quelques indications pour éviter des maladies, des intoxications alimentaires et des accidents de toutes sortes.

Le logement

Que vous soyez en solo, en famille ou en couple votre logement doit être spacieux et bien aéré. Il doit également disposer de toutes les commodités nécessaires pour que vous y soyez à votre aise. De plus, il doit être dans une zone assez habitée pour vous mettre à l’abri. Vous devez veiller à son entretien pour éviter d’héberger des insectes et autres nuisibles. Aussi, lorsque vous lavez vos habits, le mieux est de les sécher à l’intérieur de votre logement plutôt que dehors ou par terre au sol.

Les repas

Si vous souffrez d’allergies d’origines alimentaires, vous devez à chaque instant savoir les éléments qui composent chacun de vos repas avant de les déguster. Si par contre vous prenez des repas vite fait chez les marchands ambulants ou dans les camions-bars, vérifiez la qualité de ce qui vous est servi. Si le repas ne semble pas bien soigné ou s’il dégage des odeurs nauséabondes, le mieux est de le laisser. Il en est de même pour des pâtisseries trop sèches alors qu’en temps normal elles devraient être tendres et douces.

Sur la route

Ce que la Guadeloupe a de plus beau à part le paysage ce sont ses routes. Bien tracées et faits avec des matériaux de qualité, passer sur les routes devient de très bons moments. Mais, cela encourage certains conducteurs à faire de la vitesse. Je vous déconseille alors d’être prudent lorsque vous louez une voiture. Dans les régions où les routes sont dégradées, roulez doucement et faites attention aux autres conducteurs. Dans le cas où vous prenez des transports en commun, n’hésitez pas à dire au conducteur de ralentir s’il se met à trop forcer sur l’accélérateur.

Si vous optez pour la location de vélo ou de scooter, prenez donc votre casque pour être protégé des blessures et fractures à la tête en cas de chute. Je vous recommande aussi de rouler prudemment et tout doucement afin d’éviter tout risque d’accident. Un autre point important, prenez la route en étant sobre et toujours pendant qu’il fait encore jour. Si vous éprouvez le besoin de rouler de nuit, évitez de vous arrêter dans un endroit qui dispose d’une absence ou d’un faible éclairage.

Les animaux

Heureusement en Guadeloupe, il n’y a pas un nombre important de reptiles venimeux. Cependant, pour éviter tout risque de morsure, le mieux est de toujours marcher avec des chaussures dures et montantes. Pour ce qui est des chiens errants, des singes ou autres, je vous préconise de les éviter au maximum. Le statut de ces animaux errants n’est généralement pas connu, alors le mieux est de ne pas s’en approcher au risque d’être léché, mordu ou griffé.

Quelques mesures d’hygiène

Vous connaissez sans doute les élémentaires en matière de règles d’hygiène comme entre autres :

  • Se doucher deux à trois fois avec une éponge, de l’eau et du savon ;
  • Se laver les mains à l’eau et au savon avant et après chaque repas ;
  • Se laver les mains après s’être rendus aux toilettes ;
  • Garder ses vêtements, ses affaires et son environnement immédiat propres ;
  • Se couper les cheveux, les ongles pour éviter l’accumulation de déchets.

Ce sont ces mêmes conditions qui s’appliquent lorsque vous vous rendez en Guadeloupe. Ce qu’il y a à ajouter c’est que vous devrez éviter de passer ou de plonger votre pied dans de la boue. Il en est de même pour les étangs d’eau douce dont les plus sales sont d’ailleurs signalés par une pancarte. En ce qui concerne les baignades, les endroits autorisés pour faire cette activité sont souvent mentionnés. N’allez donc pas vous plonger dans un cours d’eau qui n’est pas signalé comme propice à la plongée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *