Une multitude de possibilités d’activité et d’excursions, de nombreux sites touristiques à visiter, des plages somptueuses qui valent le détour, des randonnées en montagne comme en mer, une cuisine très savoureuse… On peut comprendre pourquoi chaque année, des centaines de milliers de voyageurs choisissent de partir en voyage en Guadeloupe. Seulement, encore faut-il savoir quel est le moment propice pour s’y rendre et profiter pleinement de son séjour dans ce paradis. Ceci s’avère difficile à déterminer, car dans cette région des Antilles le temps est agréable presque toute l’année. Rassurez-vous, nous apporterons tous éléments de réponses dans cet article afin de vous aider à faire un bon choix.

La meilleure période en Guadeloupe

Située dans les Petites Antilles, la Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical, lequel est marqué par des températures chaudes et agréables et une forte humidité tout au long de l’année. En gros, le climat de la Guadeloupe, c’est beaucoup de vent et de soleil et un peu d’averses. Comme dans le reste des Antilles, le soleil brille et la vie est douce et paisible. Néanmoins, certaines périodes sont plus propices pour aller visiter l’archipel que d’autres. On distingue ainsi deux grandes périodes : la saison sèche et la saison humide. Chacune d’elles possède son lot de surprises.

La saison sèche

Aux Antilles, y compris en Guadeloupe, le climat tropical débute en saison sèche, plus précisément à partir de décembre. Encore appelée « le carême », elle s’étire jusqu’en avril, période au cours de laquelle l’île dégage une atmosphère agréable. L’eau flirte avec les 26 degrés Celsius et les températures oscillent entre 25 et 30 degrés Celsius. De temps à autre, quelques averses et orages peuvent apparaître, mais il fait tout de même bon vivre avec des paysages de carte postale.

Si vous vous demandez quand partir en Guadeloupe, la saison sèche est une période favorable pour se prélasser sur les plages idylliques et partir à la découverte de la nature verdoyante de l’archipel. De plus, en cette saison de l’année, la visibilité est bien meilleure. C’est donc le moment propice pour pratique des activités nautique ou des excursions en mer ou encore pour faire de la plongée. Cela explique pourquoi cette période est appelée « saison haute », car elle est la plus touristique.

Pour les amateurs d’escapades maritimes qui veulent connaître la meilleure période pour naviguer en Guadeloupe, l’hiver est particulièrement recommandé. Durant cette période, les vents soufflent de manière régulière, c’est donc le moment propice pour voguer sous les alizées. Idéalement, nous vous conseillons de mettre le cap sur le village de Gros-Cap situé sur Terre-de-Bas dans l’archipel des Saintes. La Gueule Grand Gouffre de Marie-Galante mérite également le détour.

La période intermédiaire

Alors que la haute saison touche à sa fin et que la saison humide s’annonce à grands pas, le climat de Guadeloupe se caractérise par des températures qui augmentent progressivement et des pluies qui sont de plus en plus fréquentes. C’est la « période intermédiaire » couvrant les mois de mai et juin. La végétation s’exprime à travers la beauté de sa flore, les arbres sont plus verdoyants, les chutes et rivières ne laissent pas non plus indifférentes : la nature est à son apogée.

C’est une période favorable pour aller à la découverte des trésors naturels de l’île. À travers de beaux paysages marqués par des fleurs en pleine floraison, vous aurez l’occasion d’observer la Guadeloupe sous son meilleur jour. Rendez-vous au Jardin botanique de Deshaies où la flore est très diversifiée et magnifique. Vous serez sans doute aussi tenté par une randonnée sur les flancs de la Soufrière ou une promenade dans le Parc des Mamelles pour découvrir une végétation typique du climat tropical.

La saison humide

Comme l’indique son nom, c’est une période au cours de laquelle il pleut beaucoup, ce qui engendre une forte humidité. Le climat tropical se retrouve alors à imposer des températures chaudes dont il en résulte une chaleur suffocante. Aussi, la température de l’eau est encore plus élevée qu’en saison sèche. Celle-ci peut en effet atteindre les 30 degrés Celsius pendant cette période qui s’échelonne de juillet à novembre. Cette dernière encore appelée « hivernage » ou « basse saison » en Guadeloupe.

Avec une eau qui filtre les 30 degrés Celsius, votre séjour s’annonce agréable. Au programme : baignade, sessions de plongées et snorkeling. Cependant, si l’objectif principal de votre voyage Guadeloupe est de profiter des plages paradisiaques de l’île, ce n’est pas l’idéal. En effet, durant cette période, il pleut souvent l’après-midi.

À cause des averses fréquentes en saison humide, il y a moins de touristes. Toutefois, cela pourrait être aussi une bonne occasion pour explorer la Guadeloupe sans son flot de visiteurs, d’autant plus qu’il ne pleut pas non en continu. Mais il faudra tout de même éviter les mois d’août et septembre, car c’est la saison des cyclones dans les Caraïbes. Durant cette période, beaucoup de professionnels du tourisme ferment leur porte, de même que les hôteliers et restaurateurs.

La météo idéale en Guadeloupe

La météo en Guadeloupe varie d’une saison à une autre. Déjà, il faut souligner que la nuit tombe vite dans cette région des Antilles. Tout au long de l’année, le soleil se lève aux alentours de 5 h 30 pour se coucher vers les 18 h. Pendant l’hivernage (saison humide), les températures tournent autour de 28 degrés Celsius le jour et 22 degrés Celsius la nuit. De temps en temps, quelques averses abondantes viennent refroidir l’atmosphère de l’archipel, mais seulement pendant un court instant. Ce n’est qu’à partir du mois d’août que les précipitations sont plus intenses et cela continue jusqu’en octobre.

C’est aussi en cette période que les ouragans sont particulièrement fréquents. Par contre, en saison sèche, la chaleur est moins étouffante et l’atmosphère est très agréable. Le jour, le thermomètre tourne autour de 24 degrés Celsius et autour de 19 degrés Celsius la nuit. De même, le taux d’humidité est moins important et les averses se font plus rares. Cela explique certainement la grande affluence que l’on observe durant cette période. Nous reviendrons sur cet aspect un peu plus bas.

Par ailleurs, durant la basse saison, les côtes occidentales dites « sous le vent » sont moins arrosées que les côtes orientales, dites « au vent ». Mais là aussi, cela dépendra de la saison. Par exemple, on peut bénéficier de grains fréquents en hiver, alors qu’en été on observe une relative sécheresse. De même, les microclimats présents sur l’île peuvent permettre d’avoir un temps ensoleillé au nord de Grande-Terre, au même moment qu’il y aura des précipitations à Pointe-à-Pitre.

Si vous vous demandez quand partir en Guadeloupe pour éviter les averses, nous vous conseillons de voyager en saison sèche, précisément en février ou mars, car ce sont les deux mois les plus secs de la région. Il faudra toutefois éviter la saison humide couvrant les mois de juillet à novembre, car durant cette période les précipitations peuvent atteindre même les 200 mm par mois.

L’affluence touristique en Guadeloupe

La haute saison étant de loin la période idéale pour visiter l’archipel, l’affluence en cette période est souvent très élevée. On parlera de « boom touristique ». Les vols explosent et on observe une forte demande en hébergement, ce qui occasionne une augmentation considérable des prix. Ils peuvent parfois atteindre le double du tarif habituel. De janvier à mars particulièrement, la fréquentation est à son maximum à cause du Carnaval de Guadeloupe.

Si vous avez un budget serré, il faudra mieux partir à un autre moment pour pouvoir économiser sur les prix des billets d’avion. Même si vous avez les moyens de vous offrir ces vols, il faudra tout de même penser à la question : où se loger en Guadeloupe ? La demande en logement étant forte en saison sèche, l’idéal serait alors de réserver longtemps à l’avance. De cette façon, vous êtes sûr de trouver un logement, et ce à un prix intéressant.

La saison humide est la période durant laquelle l’affluence touristique est la plus faible en Guadeloupe. Durant cette période, les prix sont souvent revus à la baisse. Toutefois, il arrive parfois que les prix augmentent. Alors, restez à l’affût des prix pour pouvoir saisir les meilleurs tarifs concernant les billets d’avions et l’hébergement.

Alors, quand partir en Guadeloupe ?

Comme vous l’avez constaté, il n’est pas facile de généraliser. Même la période la moins favorable présente quelques atouts qui invitent à la visite et à la découverte de l’archipel. Le mieux pour vous serait alors de choisir la saison pouvant répondre aux objectifs de voyage que vous vous êtes fixé au départ.

Ainsi, les amoureux du soleil et de la plage qui souhaitent aussi assister au Carnaval devront partir en Guadeloupe dans les mois de janvier à mars. Ils sauront apprécier les belles plages et les nombreuses activités nautiques disponibles sur l’archipel.

Le Carnaval ne vous intéresse pas vraiment, mais vous souhaitez de belles conditions météo ? Dans ce cas, les mois d’avril à juin ou de nombre et décembre seront des moments favorables pour partir en Guadeloupe. Vous dépenserez un peu moins et rencontrerez aussi moins de touristes. En plus, il y a de fortes chances que vous puissiez assister aux célébrations de Pâques, Toussaint ou Noël.

Pour les voyageurs qui souhaitent voir des fleurs en pleine floraison et faire des randonnées riches en émotions, les mois de mai et juin seront les moments propices. En cette période, l’atmosphère est à la fois agréable et tranquille sur l’île. De plus, vous n’aurez pas à débourser autant d’argent qu’en haute saison. Toutefois, de temps à autre, attendez-vous à des averses abondantes, mais brèves.

Si votre objectif est de découvrir plus intimement la culture locale, alors les mois de la saison humide peuvent être aussi un excellent choix. Non seulement vous serez tranquille, mais vous aurez également l’occasion d’observer la forêt et les cascades sous leur meilleur jour. Cependant, vous devez être capable de supporter l’humidité, car il pleut beaucoup en cette saison.

L’avantage, c’est que les prix de l’hébergement sont souvent plus bas durant cette période. Toutefois, nous rappelons qu’il est plus judicieux d’éviter la saison des cyclones qui couvre les mois d’août et septembre. Si votre séjour se prolonge toutefois jusqu’en août, nous vous conseillons d’assister à la fête des cuisinières qui a lieu à Pointe-à-Pitre.

Les équipements à prévoir pour votre voyage

Avant votre départ, il faudra bien vous équiper afin de vous protéger du soleil et de la pluie. Ainsi, nous vous conseillons d’inclure des crèmes solaires « écran total » dans vos bagages. Bien sûr, vous pouvez en trouver sur l’archipel, mais elles coûtent un peu plus cher. Même par temps couvert, le soleil frappe fort, ces crèmes vous seront donc extrêmement utiles.

Vous devez aussi prévoir un chapeau. Pensez également à boire suffisamment d’eau pour garder votre corps hydraté. Ceci est d’autant plus important pour ceux qui voudront faire de la plongée, du snorkeling ou toute autre sortie en mer. Faîtes attention à la réverbération du soleil sur l’eau. En moins de temps qu’il le faut, vous pouvez vous retrouver avec des rougeurs sur le dos.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *