La Guadeloupe est sans doute l’une des destinations les plus prisées pour des vacances. De par ses superbes plages de sable blanc, son climat, ses cascades, sa flore et ses musées, elle attire tous les ans pas moins de 500 000 touristes. Sa situation géographique et ses atouts naturels en font aussi une destination de choix pour les sports nautiques, les randonnées et les découvertes de fonds marins. Tous les atouts naturels susceptibles d’influer sur le tourisme sont mis en avant afin d’attirer le plus de touristes possible. On dénombre 12 % de touristes qui voyagent seuls en destination de la Guadeloupe contre 80 % qui voyagent en famille. Si vous voulez savoir quand partir en Guadeloupe pour des vacances, l’affluence touristique est un paramètre très important à prendre en compte.

Que savoir avant de partir en Guadeloupe ?

La Guadeloupe possède une économie basée majoritairement sur le tourisme. L’archipel possède également une économie principalement basée sur la clientèle française. Elle dispose d’atouts naturels qui attirent sans cesse les touristes depuis des années. Malgré sa faible superficie, la Guadeloupe dispose de nombreux sites et de paysages divers. Vous avez ainsi la possibilité de subdiviser votre séjour en trois parcours que sont le parcours maritime, routier ou encore pédestre.

Le tourisme est hautement valorisé en Guadeloupe, puisque celui-ci engrange près de 505 millions d’euros par an, pour près d’un demi-million de touristes et un peu moins de 200 000 touristes qui viennent tous les ans uniquement pour les croisières. Il participe à l’essor de l’île en créant des emplois, des richesses et en redynamisant l’économie globale de l’île.

La Guadeloupe est également connue pour ses fêtes et ses festivals qui se tiennent toute l’année. En fonction du climat, de la période, de l’affluence touristique et des évènements qui s’y tiennent tous les ans, vous serez en mesure de déterminer quand partir en Guadeloupe. Nous apporterons plus de détails à ce sujet plus bas.

L’affluence touristique en haute saison

La haute saison en Guadeloupe s’étend de décembre jusqu’en avril, c’est la période la plus chaude et par conséquent la plus agréable de l’année. La Guadeloupe est une destination prisée durant cette période. Les températures oscillent entre 25 et 30 degrés Celsius. Bien qu’il y ait du soleil durant cette période, vous serez néanmoins témoin de certaines averses et bref orages en fin de journée.

Hormis ce petit détail, la Guadeloupe est l’endroit rêvé pour faire du sport nautique, se prélasser au soleil et passer de bons moments avec ses amis ou en famille. Le climat n’est pas le seul élément attractif de l’île. De nombreux festivals ont lieu durant toute l’année et le plus long et le plus prisé par les touristes a lieu de début janvier à début mars. Il s’agit du Carnaval de la Guadeloupe. Le festival se tient à compter du premier dimanche de l’épiphanie, au mercredi des Cendres. Tous ces points positifs sont à l’origine de la grande affluence touristique que l’on constate en cette saison.

C’est de loin la période au cours de laquelle il y a le plus de visiteurs en Guadeloupe. Elle est également caractérisée par une flambée des prix des billets d’avion et du prix de l’hébergement. On observe principalement ce boom touristique lors des mois de mars, avril, juillet et août. Si vous devez voyager en haute saison, nous vous conseillons de réserver votre billet d’avion et votre logement longtemps à l’avance. De cette façon, vous profiterez de tarifs plus abordables. Il en est de même pour la location de voiture.

L’affluence touristique en basse saison

La basse saison traduit de par son nom, l’ambiance touristique qui y règne. En effet, la période de mi-juin à novembre est marquée, par des moments d’averses, en dépit de la présence du soleil. L’air s’alourdit soudainement et on assiste parfois à des averses en après-midi ou en fin de soirée. Le mois d’octobre présente un certain risque de cyclones.

Cet aspect climatique lors de cette période fait que bon nombre de touristes se montrent réticents à venir en Guadeloupe pendant cette période. Les billets d’avion pour la Guadeloupe coûtent beaucoup moins cher, de même que les chambres d’hôtel et les nombreux autres logements. Les mois d’août, de septembre et d’octobre sont beaucoup plus susceptibles de voir venir des cyclones.

Bien évidemment, en ce qui concerne les risques de cyclones, les populations sont averties des jours à l’avance. Des mesures de sécurité et des moyens sont également prises pour surveiller l’évolution du cyclone et empêcher les touristes de se retrouver pris au piège lors du cyclone. Les mois de septembre et d’octobre voient donc peu de touristes fouler le sol de la Guadeloupe.

Quel itinéraire pour votre séjour en Guadeloupe ?

Maintenant, vous savez quelle période vous convient le mieux pour partir en Guadeloupe. Mais une fois sur place, savez-vous l’itinéraire que vous allez parcourir ? C’est un détail auquel il faut aussi penser avant de faire vos bagages. En effet, la Guadeloupe se compose de deux îles principales (Basse-Terre et Grande-Terre) formant un papillon et trois autres îles situées aux alentours de ce dernier. Il s’agit de La Désirade, l’archipel des Saintes et Marie-Galante.

L’île de la Basse-Terre est montagneuse et riche en faunes et en flores. De son côté, la Grande-Terre dispose de grandes plages aménagées et de nombreux emplacements touristiques. Ce sont les parfaites destinations pour répartir votre parcours. Si vous décidez de vous rendre à des destinations telles que Marie-Galante, la Désirade et les îles saintes, il va vous falloir de l’organisation, puisque les aller et retour entre ces points se font soit en avion ou soit en bateau. Vous pouvez choisir de faire des excursions en une journée ou encore y séjourner quelques jours afin d’en profiter pleinement.

Bien que ces destinations soient pourvues de nombreux hôtels et de chambres pour touristes, il est vivement conseillé de faire vos réservations à l’avance si vous désirez y séjourner plusieurs jours. Notez par contre que les îles du Grand-Cul-De-Sac Marin et celles de la petite terre sont désertes et donc ne possèdent pas d’hébergements. Les expéditions y sont donc normalement prévues uniquement en journée.

Conclusion

Le tourisme occupe une place prépondérante dans l’économie guadeloupéenne. Elle permet de lutter contre le chômage en créant une multitude d’emplois et d’engranger plusieurs centaines de millions d’euros tous les ans, de quoi soutenir l’économie du pays. Malheureusement, cette affluence touristique s’avère être à double tranchant pour les touristes eux-mêmes et également pour la Guadeloupe en raison du prix des hébergements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *