Situé en bord de mer, le cimetière marin de Port-Louis : des coques de lambis (coquillages) servent d’ornementation aux tombes les plus modestes. D’autres tombes remplies de sable sont tout aussi modestes et ressemblent à des baignoires en fer blanc. Jusqu’à l’abolition de l’esclavage, les tombes des hommes libres étaient près des villages ou des églises. Celles des esclaves, près des usines ou dans des lieux improbables, sans nette délimitation des tombes. Après l’abolition de l’esclavage, les nouveaux libres, longtemps privés de pouvoir rendre hommage à leurs morts, ont enfin pu soigner leurs sépultures, et célébrer leurs défunts. Toutes les tombes, même les plus modestes entourées de lambis, ou en fer blanc, sont ainsi toujours très bien entretenues en Guadeloupe.

Le cimetière marin de Port-Louis. Tombes ornées de lambis, et tombes en forme de baignoire…

 

Les tombes sont modestes, mais très bien entretenues…

 

 

 

 

 

 


Localisation : cliquez sur le carré pour agrandir la carte


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *