fleur-legume

Les fruits et légumes de Guadeloupe.

 

En Guadeloupe, la nature est généreuse…. Bananes pommes

 

Bananes roses

 

Cacao. Arbre : cacaotier ou cacaoyer.  Le fruit s’appelle la cabosse. Originaire d’Amérique du sud, cultivé pour la production du cacao. Le Cacao, graine du cacaotier (ou cacaoyer)  riche en matière grasse d’ou l’on tire le beurre de cacao et le cacao en poudre, servant à l’élatoration du chocolat. Les premières plantations de cacaoyiers en Guadeloupe datent de 1660. Aujourd’hui, les producteurs de cacao se font très rares.  Le cacaoyier pousse alors à l’état sauvage.

 

Café. Arbre (arbuste) le cafeier. On trouve en Guadeloupe plusieurs producteurs de café (Chaulet, Grivelière…)

 

Calebasse. Arbre : calebassier. La calebasse servait à fabriquer la vaisselle des Caraïbes. Très répandue aux Antilles, la calebasse peut mesurer jusqu’à 35 cm de haut. La calebasse sert à beaucoup de choses ; vidée et coupée en haut, elle sert à transporter l’eau, on en fait des plats, des vases…

Canne à sucre. Plante de la famille des graminés, d’une hauteur de 2 à 5 mètres. Originaire de la péninsule indienne, elle a été introduite aux Antilles par Christophe Colomb. Sert à l’élaboration du sucre de canne, et du rhum. La canne à sucre aime le climat tropical, autour de 20°, une pluviométrie importante mais pas excessive.  Cette plante exigea des hommes, beaucoup de labeur et de peine. Aujourd’hui les engins mécaniques effectuent les principales phases de la culture et ont remplacé la main de l’homme.

canne a sucre guadeloupe

Carambole. Arbre : carambolier.  Se consomme sous plusieurs formes, en jus ou en salade de fruits, en confiture, dans des sauces. Il est surtout utilisé pour décorer les plats et desserts.

Fruit à pain. Arbre :  arbre à pain. Cet arbre été importé de Tahiti à la fin du XVIIIème siècle. Il s’est parfaitement adapté au climat des Antilles. où il est un apport alimentaire non négligeable. L’arbre à pain mesure entre 10 et 12 mètres. Un fruit pèse entre 1 et 3 kgs. La chair est consommée en légume après cuisson à l’eau salée. En créole on le nomme « fou ya pain »….

Goyave. Arbre : le goyavier.  Aux Antilles prononcer goi-yave, et non pas go-yave. Son nom vient du terme arawak « guayaba ». Ce sont les espagnols qui l’ont découvert aux grandes Antilles. Elle contient de nombreuses graines dures et se mange crue, en compote, en confiture ou en gelée…

Mangue

Maracudja aussi nommé Fruit de la passion

Noix de coco. Arbre cocotier. Après avoir bu le lait coco, on peut déguster la pulpe…

noix de coco guadeloupe

Noni.   L’arbre et le fruit sont appelés « Nono » en tahitien. Les fruits sont d’abord verts, puis jaunes, ils deviennent blanchâtres lorsqu’ils sont mûrs. L’arbre et le fruit sont réputés comme ayant des vertus médicinales. « Noni » est le nom donné au jus extrait de la pulpe de fruit  – Merci à Corine qui nous a contactés pour nous aider à identifier ce fruit.

Papaye. Arbre : le papayer. Il est nommé « Abâbai » par les Caraïbes. Il a sans doute été importé, son origine est incertaine.

Pomme cannelle ou atte . Arbre :  pommier cannelle ou attier. Sous les écailles dures de la pomme cannelle se trouve une chair blanche, tendre, sucrée et parfumée qui se mange telle quelle.

Pomme cythère. Arbre : prunier de Cythère ou pommier de Cythère ou encore arbre de Cythère. Se consomme sous différentes formes (crues, cuites, en confiture, en jus, séchées…)

Roucou. La pulpe entourant ses graines donne une tienture rouge nommée « Roucou » en Caraïbe. Le Indiens s’en servaient pour se peindre le visage. Utilisé également pour colorer les sauces.

Sapotille : « boules marrons » à la chair verdâtre claire et aux pépins noirs. Ce fruit à un goût de poire grumeleuse comme la goyave. Ce serait le fruit le plus sucré de guadeloupe. Il secrète une sève blanche collante lorsqu’on le détache de l’arbre. Assez rare en guadeloupe, les locaux le gardent pour eux. Peu commercialisé sur les étales des marchants ambulants et jamais vu en grande surface… (Un grand merci à Claire qui nous a aidés à identifier ce fruit et qui nous a fourni ce commentaire  !  😉

Vanille. La vanille est une espèce d’orchidées.  La vanille est vendue sur les marchés sous forme de bâtonnets noirs et luisants,  appelés « gousses de vanille ». La production de vanille en Guadeloupe est très minime. La très grande majorité de vanille que l’on trouve sur les marchés ne vient pas de Guadeloupe, mais de madagascar.

Ackee :  L’ackee ou aki est très répandu à la Jamaïque (ici photographié dans un jardin privé en Guadeloupe). C’est un fruit à ne pas mettre entre toutes les mains ! Il est comestible, mais non sans danger. L’aki n’est pas comestible en totalité : seules les arilles charnues surmontant les graines sont comestibles, tandis que le reste du fruit ainsi que les graines sont très toxiques. Le fruit ne doit être récolté qu’à complète maturité, lorsqu’il s’ouvre naturellement, et il doit être frais et pas blet. Les fruits verts ou trop mûrs sont également vénéneux… (source Wikipedia). Consommer ce fruit dans de mauvaises conditions peut entrainer des convulsions, pertes de connaissances, coma, et même… la mort. Vous l’aurez compris, dans le doute, abstenez-vous, ne consommez pas ce fruit !
(Merci à Georges qui nous a contactés pour nous indiquer le nom de ce fruit)

 


Epices

Sur les marchés on n’a que l’embarras du choix… Poudre de colombo, graines à roussir, piments, épices à salade, sels piquants, sel caraibes, bois d’inde, roucou, cannelle, vanille…

 

Stands d’épices sur les marchés de Guadeloupe

Quelques sachets d’épices…

 


Articles similaires :

  • Arbres
  • Fleurs de Guadeloupe
  • Fruits, légumes
  • Mancenillier arbre toxique
  • Végétation de la Soufrière
  • Végétation de roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *