Des oiseaux observés au cours de nos balades…. Colibri, héron garde boeuf, merle quiscalus, pélican, sporophile rouge gorge, sterne royale, sucrier, trembleur brun, etc, classés par ordre alphabétique. Cliquez sur les photos pour les agrandir…

  • Aigrette neigeuse :

C’est un oiseau qui niche en colonies. L’aigrette neigeuse cotoie volontiers d’autres espèces de hérons. On la trouve dans la mangrove, les marais d’eau douce ou salée. Son plumage est blanc. Son bec et ses pattes sonts noirs. Les yeux, la base du bec, l’arrière des pattes et les pieds sont jaunes. C’est un oiseau farouche difficile à approcher.

 

  • Ani à bec lisse :

Argentine, Brésil, Floride, grandes et petites Antilles. Oiseau au plumage et aux pattes noires. Il a une crête cornée sur le bec et une longue queue. L’ani à bec lisse vit en groupe et en couple. On le trouve dans les buissons et bosquets isolés.

 

  • Colibri Madère

Colibri, le seul oiseau capable de faire un vol stationnaire. On trouve plusieurs sortes de colibris en Guadeloupe : colibri Madère, colibri Falle-Vert et colibri huppé

 

  • Elenie siffleuse : 

Sur la photo l’oiseau est dans notre voiture. En traversant la route, il a d’abord traversé la voiture 🙂 Il est entré par la fenêtre et s’est retrouvé piégé. On l’a bien sûr libéré, délivréééé ! 🙂

.

 

 

  • Gallinule poule-d’eau :

Très difficile à photographier. A la moindre alerte elle fuit. Elle fréquente les étangs, la mangrove, les marais d’eau douce et les bords de rivières. Elle est facilement reconnaissable grâce à son bec rouge.

 

  • Héron garde-boeuf :

Amérique du Sud et Petites Antilles. Si vous voyez une vache ou un boeuf en Guadeloupe, il y a fort à parier qu’il y a à côté un oiseau (héron) garde-boeuf, ainsi nommé parce qu’il se nourrit de la vermine sur les bovidés, mouches, larves, tiques… il n’hésite pas, paraît-il, à s’attaquer et à se nourrir également de scolopendres. Il est opportuniste, il récupère également les insectes dérangés par les sabots des bovidés et apprécie les champs fraichement labourés. Cet oiseau se reproduit dans la mangrove où il aime aller dormir. En période de reproduction des plumes de couleur orange apparaissent sur la tête, le dos et la poitrine.

 

  • Héron vert :

Son terrain de prédilection est la mangrove. On le trouve également à proximité des terrains marécageux, mares et bord de rivières. Pour ce qui nous concerne, nous avons eu la chance de le photographier au milieu d’un quartier résidentiel, où nous l’avons vu se délecter d’un lézard anoli.

 

  • Merle quiscalus lugubris :

Merle Quiscalus Lugubris. Le mâle est entièrement noir, avec des reflets verts, violets ou argentés. La femelle est plus petite que le mâle, elle est de couleur brune.

 

  • Moqueur corossol :

Longueur entre 22 et 25 cm. Le moqueur corossol fréquente tous les milieux. Il se nourrit de fruits de baies et d’insectes

 

  • Moqueur des savanes :

Le moqueur des savanes est une espèce de passereau. On le trouve aux Antilles, au sud du Mexique et au nord du Brésil.

 

  • Paruline jaune

 

 

  • Pélican brun (grand gosier) :

Pélicans : Il n’est pas rare de voir passer des pélicans au dessus de la plage de Gosier, de les voir plonger tout près des baigneurs pour pêcher, de voler au ras de l’eau pour aller se poser sur la digue et se dorer au soleil, joli spectacle qui fait le bonheur des touristes. D’ailleurs, le nom de la ville « Gosier » vient du fait qu’il y avait énormément de pélicans dans ce secteur. On le trouve dans toutes les Antilles, dans les étangs, la mangrove et en bord de mer.

 

  • Pipirite (Tyran gris) :

Le pipirite a un chant extraordinaire. C’est le premier oiseau à chanter le matin. D’ailleurs quand les Guadeloupéens veulent vous fixer un rendez vous au lever du soleil ils emploient cette belle expression, Rendez vous demain matin au Pipirite chantant

 

  • Sporophile cici :

Présent patiquement toutes les îles des Antilles. Il fréquente les taillis, les bordures des champs de canne à sucre, les sentiers forestier et les bords de route.

—-(Pas de photo pour le moment)

 

  • Sporophile rouge gorge :

Le sporophile rouge-gorge vit en forêt tropicale, on peut également l’observer dans les jardins au coeur des villes. Le mâle est noir et possède une tache rouge sur la gorge. La femelle est brun clair . Le sporophile aime quémander, il n’est pas farouche et n’hésite pas à s’approcher tout près, voire à pénétrer dans les habitations.

 

  • Sterne Royale :

La sterne royale affectionne les étangs, les marais salants, embouchures de rivières et le bord de mer.

 

  • Sucrier à ventre jaune :

Le sucrier à ventre jaune fréquente tous les milieux et apprécie les jardins fleuris des habitations. Il se nourrit du nectar des fleurs, de fruits, mais aussi d’insectes.

 

  • Tournepierre à collier :

Le tournepierre à collier est un limicole. Il affectionne les rivages rocheux le long des côtes. A l’aide de son bec effilé il retourne cailloux et coquillages (d’où son nom) en quête de nourriture.

 

  • Tourterelle à queue carrée :

Grandes et petites Antilles. On trouve la tourterelle à queue carrée dans la forêt sèche et dans la mangrove. Si elle n’est pas chassée, elle n’hésite pas à s’approcher des habitations.

 

  • Trembleur brun :

Trembleur brun . Nom scientifique : Cinclocerthia ruficauda. C’est une espèce endémique des petites Antilles. Il vit dans la forêt tropicale humide et la mangrove. Son nom vient du tremblement caractéristique de ses ailes.

 


Si vous constatez une erreur sur cette page ou avez des précisions à apporter au sujet des oiseaux, n’hésitez pas à nous contacter via le forum. Merci à tous !

 


   Remerciements :

– Isabelle Th. qui nous a aidés à identifier le héron vert
– Joe pour son commentaire sur le pipirite
– Arnaud qui nous a aidés à identifier le tournepierre + aigrette neigeuse
– Petit qui nous a aidés à identifier le moqueur des savanes+ pipirite (tyran gris) + garde-boeuf
– Les bénévoles du site amazona-guadeloupe.com qui nous ont aidé à identifier le moqueur corossol
– Anthony L. qui nous a contactés pour sporophile cici et élénie siffleuse
– Emma qui nous a aidés, via le  forum, à identifier, la Paruline jaune


Articles similaires :

Animaux

  • Boeufs tirants
  • Crustacés & mollusques
  • Faune marine
  • Iguanes
  • Lamantin – Projet de réintroduction
  • Lézards anolis
  • Mangouste
  • Oiseaux
  • Raton laveur
  • Tortues marines
  • Animaux – Bonus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *